Enos Prosper

Enos Prosper a acquis une certitude au cours du temps qu’il a passé à conduire de riches clients à leurs réunions quotidiennes : il était déterminé à posséder un jour sa propre entreprise. Ce qui l’a surpris a été sa capacité naturelle à repérer une opportunité. En réalité, il a vu juste du premier coup lorsqu’il a visé le marché de l’eau potable de bonne qualité, toujours en demande en Haïti.

En 2006, il s’est ainsi rendu en République Dominicaine, achète sa première unité de traitement de l’eau équipée de la technologie de purification par osmose inverse et produisant un gallon d’eau par minute, et ouvre un premier kiosque à eau mobile. Il y avait un risque financier, mais il a travaillé.

Il a installé l’unité d’eau dans une camionnette d’occasion et a rapidement vendu 600 gallons d’eau par jour, limité seulement par la capacité de l’unité de purification d’eau. Convaincu que le marché était porteur, Prosper a contracté un emprunt afin d’acheter une nouvelle machine d’une plus grande capacité et ne l’a jamais regretté.

Avant la fin de l’année, il possédait six kiosques, puis 10 et en mars 2009, il avait franchisé 15 kiosques à des clients, portant tous le nom d’Eau Nossée. Son affaire compte aujourd’hui 120 kiosques au Cap-Haïtien, à la Plaine du Nord, à Fort-Liberté, à la Grande Rivière du Nord et à Port-au-Prince, avec plus de 420 employés et 14 camions de livraison. Et Enos Prosper est un très ancien chauffeur.