Jocelyn Noël

Sitôt que Jocelyn Noël envisagea la possibilité d’exporter sur le marché international des produits locaux traditionnels haïtiens, il commença par réaliser une étude de marché, pour savoir quels étaient les besoins réels des consommateurs. Ce fut sans conteste : le manioc et particulièrement celui provenant de la région Nord du pays.

Ayant confirmé son instinct, Noël franchit le pas en 2006, en investissant au départ une partie de ses économies personnelles, pour lancer Province Food Group. L’idée est d’encourager les agriculteurs à planter le manioc,  tout en leur garantissant d’acheter la totalité de la récolte.  Après un départ timide, survint une impulsion des activités.

Afin de s’assurer d’un approvisionnement régulier, Noël prit une mesure de sécurité, en achetant des terres agricoles pour augmenter sa propre récolte de manioc.  En conséquence, aujourd’hui il emploie 21 personnes à temps plein, et six autres à temps partiel. D’un envoi vers l’étranger de deux containers initialement, il arrive à en exporter maintenant neuf.

La clé du succès pour un exportateur est évidemment le fait d’obtenir une licence d’exportation de l’administration du Département Américain de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Boissons ; preuve que la compagnie a pu et continue à respecter les strictes normes internationales.

L’un de ses plus grands défis aujourd’hui, selon Noël est de réduire la consommation énergétique en charbon. Ce qui est dommageable pour l’environnement. Ainsi donc, une partie de son usine utilise déjà du gaz propane, et dans une démarche plus innovante, il prévoit d’utiliser l’éthanol, produit à partir du manioc, comme sa principale source d’énergie nécessaire à la cuisson.