Wideleine Avrissaint

Wideleine Avrissaint a toujours cru que faire campagne dans le cadre d’un groupe est mieux que faire campagne seul – et au cours des années, elle a été activement impliquée dans de nombreuses bonnes causes sociales, allant des organisations pour aider des enfants à sortir de la pauvreté aux campagnes pour améliorer la nutrition familiale.

En 2009, Avrissaint mit en place la «Pwodiksyon Fanm Plato Santral » (PWOFAPLAS) avec l’objectif de donner aux femmes davantage de participation dans l’économie locale. Mais ce n’est que quatre ans plus tard, lorsque le groupe a reçu une formation en affaires financée par l’organisation américaine, Aid to Artisan, qu’il s’est réellement imposé.

Il a commencé à produire une gamme de savons à base d’extraits de plantes et de fruits locaux,  incluant une variété d’arômes, de la citronnelle au vétiver, du moringa au safran, de l’orange à la cannelle, du citron à la carotte pour ne citer que ceux-là. La production varie de 400 à 500 barres par jour, le projet emploie 15 femmes, et le savon est vendu à travers un réseau de magasins et de pharmacies locaux.

En fin de compte, PWOFAPLAS vise à s’étendre à la transformation des fruits et a un objectif de créer un total de quelque 200 emplois. Peu à peu, dit Avrissaint, les gens s’habituent à acheter des produits locaux, en remplacement des alternatives de faible qualité venant de l’étranger, contenant souvent des ingrédients dangereux.

L’objectif est de donner plus de pouvoir aux femmes, dit Avrissaint. “Nous sommes déjà en campagne sur la santé, la planification familiale et les droits des femmes. La mise en place d’un système qui nous permet de contribuer économiquement est un autre élément du même processus important d’habilitation.”