Soyez à jour

Abonnez-vous à notre bulletin bimensuel d’information pour les dernières nouvelles et les événements à venir

LA FEMME D’AFFAIRES QUI A TRANSFORMÉ LE PAPIER TOILETTE DE PRODUIT DE LUXE EN UNE MARCHANDISE ABORDABLE QUI EST FABRIQUEE LOCALEMENT ET AVEC TOUS LES AVANTAGES POUR LA SANTÉ PUBLIQUE QUI VONT AVEC A ÉTÉ NOMMÉE L’ENTREPRENEUR DE L’ANNÉE D’ HAÏTI.

2016 ENTREPRENEUR UN EXEMPLE “INSPIRATIONNEL” DE CONTRIBUTION DU SECTEUR PRIVÉ

Une femme qui a vu une opportunité d’affaires  en transformant  le cliché  du papier toilette comme un produit de luxe importé coûteux, et dans cette optique  a contribué à promouvoir l’hygiène et réduire les infections microbiennes, a été nommée Digicel Entrepreneur de l’Année pour 2016.

Avec 80 pour cent de la population d’Haïti vivant avec moins d’un dollar par jour, les statistiques ont constamment montré que pour les 40 pour cent des  plus pauvres le  papier toilette ne figurait pas sur la liste des produits essentiels de la vie courante – jusqu’à ce que, Myrtha Vilbon, décide qu’elle avait les compétences nécessaires pour changer cet état de fait.

Selon le modèle  classique de substitution de produits importés—mené de façon exemplaire, Myrtha a collecté 2,4 millions de dollars pour financer Glory Industries, le premier fabricant  haïtien de papier toilette et de serviettes de table en papier fabriqués localement, qui emploie plus de 80 personnes, dont 70% de femmes.

« Myrtha Vilbon a, dans les plus belles traditions de l’entrepreneuriat, combiné  vision d’affaires et   transformation d’une communauté », a déclaré le président du jury, Denis O’Brien, fondateur de Digicel.

Lors d’une cérémonie à laquelle ont assisté 600 invités du gouvernement, des ONG et du secteur des affaires, M. O’Brien a décrit Mme Vilbon comme “un exemple dont le secteur privé doit s’inspirer afin de jouer un rôle clé dans la croissance et le développement de l’économie haïtienne. ”

Il a dit à la lauréate de 2016: «Quand je vois ce que vous avez réalisé , partant d’une excellente idée  puis la planification de  son exécution et sa réalisation de main de  maître qui dénote  une  compétence incroyable , je suis très fier et honoré du fait  que Digicel fasse la promotion de cet entrepreneuriat qui crée des emplois durables et amène la stabilité économique. Votre mission est inestimable ».

Myrtha Vilbon est née dans une famille d’entrepreneurs. Quand elle a commencé à aider dans l’usine de bonbons de son père à l’âge de sept ans, il était clair pour tout le monde – y compris à la jeune Myrtha elle-même – qu’elle avait hérité de leur enthousiasme, aspiration  et amour du succès.

Dès son démarrage dans  le business, elle s’est spécialisée dans la structuration de réseaux de distribution alimentaire pour plusieurs marques étrangères  bien connues, rassemblant une phénoménale expérience internationale ainsi qu’une précieuse connaissance des besoins et de ce que ces entreprises ont trouvé quand elles ont accédé le marché haïtien.

Cet été, Martha Vilbon a été l’un des quatre seuls entrepreneurs haïtiens à prendre part au Sommet mondial de l’entrepreneuriat à Palo Alto, en Californie, auquel a assisté le président Barrack Obama – qui a examiné les défis auxquels font face les entreprises locales dans des pays où l’implantation est considérée comme «difficile ».

En plus de devenir Entrepreneur de l’année, Martha Vilbon est également la gagnante nationale pour la catégorie émergente. Elle a été choisie pour sa réussite dans un marché dominé par les importations et pour produire de façon intuitive  un produit abordable vendu par des marchands ambulants parmi d’autres produits plus coûteux.

«Myrtha Vilbon correspond  exactement au profil de type d’entrepreneur auquel  nous pensions – avec ce mélange prépondérant  de réflexion stratégique et d’innovation de rupture- lorsque nous avions choisi le thème de la compétition de cette année: Soyez Aptes à Grandir», a déclaré le président Digicel Haïti, Maarten Boute.

“Depuis son enfance dans la société de son père, elle a été attentive à la façon dont les choses fonctionnent. Elle sait quand et comment mettre l’emphase là où il est nécessaire dans une entreprise – sur des aspects comme la capacité financière et la responsabilité sociale des entreprises, comme nous le voyons avec le succès de Glory Industries aujourd’hui.

«Elle est un magnifique modèle pour l’entrepreneuriat, pour les jeunes qui cherchent des raisons pour lesquelles ils devraient se lancer dans les affaires – et un lauréat  bienvenu à notre liste croissante de plus de 450 anciens participants au programme Digicel Entrepreneur de l’Année.

Les prix Digicel, qui en sont à leur septième année, avec une répartition territoriale équilibrée parmi nos brillants finalistes, ont été remis dans les cinq catégories habituelles – agriculture  et environnement, construction, industrie, services et émergente – et un prix spécial cette année pour une innovation ayant un   impact social.

Ce prix social spécial a été décerné à Chavannes Jean-Baptiste du « Mouvman Peyizan Papay (MPP), un agronome qui, dans une vie consacrée au développement de l’agriculture en Haïti, a mobilisé plus de 4 500 groupes d’agriculteurs et permis la formation de 500 000 personnes qui travaillent maintenant dans ce secteur.

Dans la catégorie  Agriculture & Environnement, le prix a été décerné à Sharline Dubuisson de Ferme Soleil, dont l’approche innovatrice dans l’obtention de soutiens financiers pour des projets agricoles a permis la création de 445 emplois à temps plein et à temps partiel et a tracé la route  de l’émancipation des femmes dans l’agriculture.

Dans la construction, le prix a été remporté par Blondo Odivin de VAKO Construction, connu par ses amis bien avant son entrée dans le monde des affaires, comme «l’ingénieur», grâce à  son amour pour le bricolage. Il compte maintenant 150 employés et une entreprise prospère impliquée dans de nombreux grands projets de construction en Haïti.

Le prétendant au  prix dans la catégorie  industrie est Jocelyn Noël dont le « Province Food Group » produit du casssave pour l’exportation, y compris les États-Unis, selon des normes internationales rigoureuses  conformément à une licence du ministère américain de l’agriculture et de la FDA.

Le prix pour la catégorie des services a été à Max Henry Larson de Transversal, qui fournit des services IT haut de gamme pour la clientèle entreprise, la formation et la certification, et distribue  le haut débit dans  des localités  rurales du centre, de l’ouest, du nord et du sud-est d’Haïti avec pour objectif de transformer les économies locales. Il développe actuellement des applications mobiles pour des contrées  aussi lointaines  que le Nigéria, le Népal et le Timor.

Cette année, les commanditaires du septième Digicel Entrepreneur de l’Année ont été Camusat, Huawei, Ericsson, Talkpool et ZTE, ainsi que SOFIHDES, dont le séminaire de formation  de cadres a été un service additionnel local au programme de 2016.

Leave a Comment

You can use these HTML tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>